Ivan Thévoz
Rte de Dompierre 6
1773 Russy
026 675 10 04 
079 731 66 12
ivan.thevoz@arbothevoz.ch

Greffage d'hiver et de printemps

 

Depuis plusieurs années, des milliers d’opérations de greffage ont été réalisées par les soins d’arboThévoz. Nous vous proposons plusieurs méthodes de greffage à différentes périodes de l’année.

 

Le greffage consiste à installer sur une plante nourricière, une portion d’une autre plante pour que celle-ci se développe en conservant ses caractères propres.

 

Le greffage permet :

 

  • De multiplier les variétés ou espèces qu’il est impossible de propager par un autre moyen.

 

  • De remplacer les mauvaises variétés par de meilleures.

 

Les greffes d’hiver et de printemps

Greffe à l’anglaise:

Cette greffe est très solide, mais elle ne se pratique que pour des sujets de petits diamètres. Le greffon doit être du même diamètre que celui du porte-greffe.

 

Epoque : La greffe à l’anglaise se pratique de février à mai.

 

Exécution : Le sujet et le greffon sont tous deux taillés en biseau plat, de même diamètre et longueur. Ceux-ci sont appliqués l’un contre l’autre, attachés et mastiqués.

 

 

Greffe en fente:

Elle se pratique lors de surgreffages, sur des plots dont le diamètre ne dépasse pas 5 à 6 cm., écorce comprise. Facile à exécuter, solide, la greffe en fente a cependant l’inconvénient de provoquer sur le sujet une grosse blessure (fente), longue à cicatriser.

 

Epoque : la greffe en fente se pratique de février à mai.

 

Exécution : La branche à greffer est rabattue est fendue au moyen d’un couteau spécial. Celle-ci est maintenue ouverte jusqu’à introduction du ou des greffons, taillés en forme de lame de couteau. On conserve au greffon trois yeux dont l’inférieur est enchassé dans la fente du sujet. L’attache est recommandée et le masticage est indispensable

 

Greffe en couronne:

Elle se pratique pour le surgreffage des arbres de verger, pour des plots de diamètre supérieur à 4 cm., mais qui ne devraient pas dépasser 10 cm., écorce comprise. Elle est facile à exécuter, reprend facilement, mais est moins solide que la greffe en fente.

 

Epoque : La greffe en couronne se pratique en août, surtout pour les cerisiers et en avril- mai pour les autres arbres.

 

Exécution : Le greffon taillé en biseau plat est introduit sous l’écorce du sujet, écorce préalablement fendue longitudinalement. On peut placer plusieurs greffons suivant la grosseur du plot. La greffe en couronne doit être solidement attachée et mastiquée.

 

Greffe en coulé:

Elle constitue un complément de la greffe en couronne. Exécutée sur des arbres fruitiers adultes, elle permet de garnir de branches à fruits la charpente conservée.

 

Epoque : La greffe en coulé se pratique d’avril à mai.

 

Exécution : On introduit sous l’écorce du sujet un fragment de rameau greffon muni d’un œil. Le greffon est taillé comme pour une greffe en couronne, mais avec un biseau beaucoup plus court, et ayant son point de départ à la base d’un œil préalablement éborgné. La coupe longitudinale se fait du côté de l’œil. Sur le sujet, on pratique dans le sens de la longueur, une fente de l’écorce au-dessus de laquelle on enlève un triangle d’écorce pour faciliter l’introduction du greffon, puis celui-ci est attaché et mastiqué. L’œil doit toujours se trouver sur la face inférieure du greffon mis en place.