Ivan Thévoz
Rte de Dompierre 6
1773 Russy
026 675 10 04 
079 731 66 12
ivan.thevoz@arbothevoz.ch

L'agroforesterie

 

Depuis 2014, nous nous sommes lancés dans un nouveau mode de culture qui se nomme l’agroforesterie.  L’agroforesterie c’est l’art d’associer des cultures et des arbres. Ce mode de culture n’est pas nouveau en soi.  Nos ancêtres travaillaient déjà avec les arbres. C’est notre société moderne avec la mécanisation à outrance qui a fait que les arbres ont disparus de nos champs.

Quelque agriculture n’ayant pas peur de se différencier de la masse, ont commencé à planter des arbres au milieux des cultures.

Aujourd’hui en Suisse, il ne se trouve pas plus de 50 hectares développés en agroforesterie mais ce mode de culture séduit de plus en plus d’agriculteurs.

Pour vouloir faire de l’agroforesterie, il faut avant tout aimer les arbres. Si cela n’est pas le cas, ne commencer surtout pas. Après, il faut choisir les essences d’arbres que vous voulez travailler. Des fruitiers ou des arbres de bois d’œuvre.

Personnellement, nous nous sommes tournées bien entendu vers les fruitiers. 5 hectares avec 156 arbres fruitiers ont été plantés à des distances d’interligne entre 20m. 27m. et 10 m. entre chaque arbre. Les orientations des arbres sont Nord-Est- Sud- Ouest. Les cultures sous les arbres sont soit des grandes cultures (pommes de terre, maïs, céréales) soit des cultures maraîchères (oignons, rhubarbe), soit des cultures de baies.

Voici ci-dessous quelques informations pratique si vous désirez vous lancez dans ce type de culture. Les informations sont tirées du site : http://www.bioaktuell.ch

Conditions de réussite de la culture sous les arbres

  • Distance de plantation : 8 à10 mètres entre les arbres sur la ligne
  • Distance inter-rang : 24 et 26 mètres (très variable selon les systèmes choisis)
  • Privilégier une orientation Nord-Sud plutôt qu’Est-Ouest, pour minimiser l’ombre portée
  • Faire un passage avec une lame coupant les racines des arbres à la verticale (du genre sous-soleuse) le long de la ligne d’arbres. Cela permet aux arbres de développer leurs racines en profondeur et non pas à l’horizontale, et donc de ne pas concurrencer la culture.

Un système agroforestier est faisable pour tout type de culture : grandes cultures, cultures fourragères, viticulture, élevages (avicole, porcin, caprin ou bovin). Chaque agriculteur peu réaliser son propre modèle d’agroforesterie, basé sur ses besoins et ses objectifs.

Avantages de la plantation d’arbre sur la parcelle

  • Lutte contre l’érosion des sols
  • Amélioration de la fertilité des sols
  • Augmentation de la biodiversité de la parcelle
  • Création d’un micro climat par un effet brise vent
  • Valorisation du paysage
  • Meilleures résistances aux maladies.

Autres atouts
Les systèmes agroforestiers présentent un fort intérêt financier et environnemental. Les arbres des systèmes agroforestiers sont un capital sur pied. En terme d’environnement, la présence d’arbres sur les parcelles agricoles pourrait jouer un rôle de protection contre les accidents climatiques à venir (sécheresses ou précipitations excessives, températures inhabituelles).

 

 

Lorsqu’un homme blanc meurt, il veut laisser de l’argent à ses enfants. Lorsqu’un Indien meurt, il veut leur laiss

er des arbres», a dit un Amérindien

 

.